/, Les ressources/Présentation : « Fugitives » de Tristan Alleman

Présentation : « Fugitives » de Tristan Alleman

Parce que la littérature est remplie de surprises, c’est avec plaisir que nous vous présentons le nouveau recueil de Tristan Allemand intitulé Fugitives. Plus précisément, il s’agit d’un recueil de nouvelles. Disponible aux Éditions Traverse, nous sommes face au genre de prédilection de l’auteur, Tristan Alleman. Montois, il possède une longue carrière d’écrivain (40 ans) derrière lui. En effet, l’auteur n’est pas à son premier essai puisqu’il a déjà publié deux recueils intitulés Libres feuilles (2005) et Ombre dame (2006). Aujourd’hui, le virtuose des mots et des phrases est de retour pour nous proposer des nouvelles fugitives de moments fugitifs pour exhiber nos sentiments les plus subtiles. À lire absolument dans notre Centre de Littérature !

Rencontre avec Tristan Alleman à la Guinguette Littéraire !

La bonne nouvelle du jour, c’est que nous ne vous présentons pas ce recueil par hasard. En effet, Tristan Alleman nous fera l’immense honneur d’être présent à notre grand événement incontournable de l’été : la Guinguette Littéraire. Bien plus, nous vous proposons un coup de projecteur et une rencontre autour de son œuvre avec l’écrivain ce samedi 18 août à 18h00 tapante. Une occasion d’échanger à ne pas manquer.

Et ce n’est pas tout ! Dans la ligne droite de cette activité, un autre acteur littéraire sera également présent : Daniel Simon. Fondateur des Éditions Traverse, celui-ci vous proposera d’assister à une lecture « Parler-Chanter » avec sa voix et celle de Joachim Defgnée, qui servira de prélude à la rencontre.

Les premières lignes du recueil…

« Ils rirent ensemble, tandis que l’assemblée les dévisageait. Leur rire dominait l’ample murmure qui courait sur toutes ces silhouettes respectables. L’hôtel était de première catégorie. Ils ignoraient pourquoi ils l’avaient choisi, mais ils s’y sentaient bien, malgré les regards inquisiteurs qui les entouraient.

Il but son café et ils montèrent. La nuit obstruait la vue sur la mer qu’offrait la fenêtre. Le bruit du ressac semblait s’approcher tandis que l’horizon reculait dans les ténèbres. Il faisait très chaud dans la chambre. Elle se déshabilla et se coucha nue. Il la regarda, suivit la courbe de ses mouvements et se demanda si cette allure serpentine était volontaire. Elle disparut sous les draps fin et une vague forme blanche se dessina bientôt sur le lit. Il attendit avant de la rejoindre. Ils ne se parlèrent plus et elle s’endormit rapidement.« 

–  Alleman, Tristan, Fugitives,  Éditions Traverse, Bruxelles, 2018, p. 7.

Tristan Alleman Fugitives

 

 

2018-08-14T08:59:05+00:0013 août 2018|
Le site internet de la Maison Losseau utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En navigant sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies. Voir nos conditions d'utilisation. Ok